Idées pratiques prodiguées à la Conférence Sedex 2017

La Conférence Sedex 2017 s’est tenue les 5 et 6 avril au cœur de Londres, dans le quartier de Westminster, au Centre de conférences QEII. Cet établissement prestigieux a accueilli des centaines de leaders du sourcing responsable pour deux journées de partage d’idées, d’interactivité, de réseautage et de conseils pratiques.

Jonathan Ivelaw-Chapman, PDG de Sedex, a mentionné dans sa synthèse de l’événement que « le défi et l’urgence grandissante en matière d’amélioration continue se poursuivent. Toutefois… nous semblons accélérer le rythme et l’élan… afin que le changement progressif s’opère, et nous constatons qu’il existe désormais des outils et un certain nombre d’initiatives pour soutenir cette démarche, notamment au niveau des technologies ».

Des participants de plus de 43 pays ont assisté à l’évènement, soit en personne, soit en ligne, pour écouter les avis d’experts sur une gamme de sujets majeurs sur le thème de « l’amélioration continue en pratique ».

L’ordre du jour de la conférence a abordé les thèmes les plus pertinents en matière de sourcing responsable et de gestion durable de la supply chain : le travail forcé, les directives ou la législation, l’intérêt commercial de la gestion durable et l’assainissement commun, les pratiques au niveau des achats. Les participants ont pu écouter un certain nombre d’intervenants issus d’entreprises telles que BBC Worldwide, Finnair, HSBC, Mars, S&P Dow Jones Indices, The Body Shop, Verisk Maplecroft, et d’organisations telles que Bluenumber Foundation, Business in the Community, ETI, Forum for the Future, Institute for Human Rights and Business, et bien d’autres.

Plusieurs des principaux faits marquants ont été communiqués aux délégués pendant la Conférence Sedex 2017. On retrouve notamment :

  • Le discours introductif de Tony Juniper, militant, écrivain et conseiller en développement durable, a souligné les changements rapides qui s’opèrent dans le monde, en raison de l’explosion de la démographie et de la demande croissante en matière de ressources, qui exercent une pression sur les supply chains.
  • « Vous devez vous concentrer sur les points clés qui font réellement la différence… est-ce l’éducation, est-ce la technologie ? Si les risques doivent être minimisés et s’il convient de profiter des avantages, alors le leadership des marques est nécessaire dès maintenant ».
  • L’excellent discours d’Ed Gillespie, co-fondateur de Futerra, a laissé le public tout à ses réflexions, après avoir mis au défi les marques, les fournisseurs et les organisations de mettre en place des pratiques réelles pour atteindre une amélioration continue.
  • « La complexité de nos supply chains crée des problèmes… peu importe le système que vous utilisez pour les gérer, il sera perturbé… il ne s’agit pas de faire la même chose en mieux, il s’agit fondamentalement de faire de meilleures choses » a-t-il indiqué.
  • Jessi Baker, fondatrice de Provenance, a dynamisé le public avec sa discussion sur la Blockchain (ou chaîne de blocs) et « l’avenir d’une transparence fiable dans les supply chains ». Jessi a déclaré que « nous avançons vers un nouvel avenir en matière de fiabilité. C’est là que la technologie peut être l’intermédiaire pour se faire confiance à elle-même ».
  • Les intervenants-experts des fournisseurs de technologies clés ont discuté des avantages à « déverrouiller la voix des travailleurs au moyen de la technologie ». La discussion s’est conclue sur la constatation suivante : « nous devons nous éloigner des pilotes des voix des travailleurs et intégrer les résultats au sein des systèmes de gestion ».
  • « Les travailleurs chinois : des données à l’histoire », une présentation faite par Dee Lee, le fondateur d’Inno, souhaite que les entreprises voient au-delà d’un simple chiffre. Les travailleurs en Chine sont des êtres humains et sont plus intelligents que vous ne le pensez. Ils souhaitent que tous les travailleurs puissent profiter des mêmes choses, passer du temps avec leur famille et leurs amis par exemple, et des fondamentaux tels que les heures supplémentaires et les congés payés.

La table ronde « recrutement responsable » a discuté de la législation en matière d’esclavage moderne et a donné des exemples et des conseils d’experts sur la façon de veiller à ce que les entreprises aillent au-delà des exigences de conformité. Henriette McCool a fait part d’un exemple concernant le Qatar, où une population endémique de travailleurs migrants était forcée à payer des frais de recrutement, mais QVDC a démontré qu’il était possible de surmonter le problème avec un travail minutieux et approfondi. Les intervenants de la table ronde ont convenu que des approches différentes sont nécessaires dans divers domaines et que les entreprises doivent être attentives à ce qui se passe sur leurs propres lieux de travail.

« Les gouvernements du monde entier ont besoin d’aide afin de mettre en place des institutions solides, qui protègent les droits des travailleurs et leur permettent d’œuvrer dans des environnements sûrs. Il doit s’agir d’un effort de toutes les parties prenantes, ce qui implique de rapprocher les formations syndicales, les entreprises privées et le gouvernement au niveau local » a indiqué Olivia Elliot, responsable des perceptions de l’industrie (Industry Insight Manager) au sein de l’Unité du développement textile du ministère de l’industrie, du commerce et de l’investissement de Tanzanie, dans son discours sur « le renforcement des normes et pratiques du travail dans l’industrie manufacturière africaine : les leçons de l’Asie ».

Le sondage en direct a été mené pour la première fois via l’application dédiée à la conférence, ce qui a par ailleurs permis aux délégués de personnaliser leur emploi du temps, leur réseau grâce à la technologie et de répondre de façon interactive aux questions posées au cours des sessions.

Pour la première fois, nous avons eu la joie et l’honneur d’accueillir les Sedex Awards, qui ont récompensé l’incroyable travail effectué par les membres Sedex à travers la planète. Les Awards ont été conçus afin d’offrir aux membres la possibilité de mettre leur entreprise sous les feux de la rampe et de présenter les efforts menés en matière d’amélioration continue, qui ont eu un impact positif sur la supply chain, les personnes ou l’environnement.

 

Les lauréats pour chaque catégorie sont :

  • Meilleur exemple d’amélioration continue – M&S (Royaume-Uni) : Cadre de durabilité M&S Food How We Do Business (HWBD – notre façon de travailler).
  • Meilleur effort collaboratif – AMC Group (Espagne) : La plateforme de RSE Juice.
  • Le nouveau programme le plus innovant – ELEVATE (Royaume-Uni) en collaboration avec EICC : Programme pour un environnement de travail de choix.

 

Le public en ligne a de nouveau eu la possibilité de regarder des interviews en direct avec un certain nombre d’intervenants. La liste complète des sessions et des interviews en direct est disponible sur la page YouTube de Sedex. Merci à tous les fantastiques intervenants, parrains et surtout à tous nos participants pour cette conférence de deux jours inoubliable.

 

Nous espérons tous vous revoir l’an prochain. Si vous souhaitez participer en 2018 en tant qu’intervenant, merci d’adresser un e-mail à communications@sedexglobal.com.

 

En savoir plus