La Conférence Sedex 2016 accueille les leaders de la durabilité

La Conférence Sedex 2016, qui s’est tenue les 2 et 3 mars, a été l’occasion pour des centaines de leaders du sourcing responsable de se réunir pour deux jours de discussions et pour échanger leurs perspectives, leurs contacts et des conseils pratiques dans l’emblématique centre de conférence Barbican à Londres.

Les participants, venus de plus de 40 pays, ont assisté à l’évènement tant en personne qu’en ligne, pour écouter les experts évoquer un éventail de sujets clés articulés autour du thème « simplifier le développement durable de la supply chain ».

 

De l’avenir de l’audit à la législation relative à l’esclavage moderne, la simplification des pratiques commerciales responsables et la collaboration, en passant par les meilleures pratiques de simplification des mesures de durabilité en matière de carbone et d’agriculture – l’ordre du jour de la conférence couvrait les sujets les plus pertinents en matière de développement durable de la supply chain. Les participants ont écouté les interventions de représentants d’entreprises, dont ceux de Kellogg Company, Mondelez International, M&S, Sky, The Body Shop, WPP, et d’organisations telles que Carbon Trust, CDP, ETI, Oxfam, Thomson Reuters, entre autres.

Les moments forts de la conférence Sedex ont inclus :

  • Alistair Hirst, vice-président senior de la supply chain mondiale chez Kellogg Company, expliquant lors du discours d’ouverture comment Kellogg Company gérait sa supply chain, en la simplifiant et en la stabilisant, et en se concentrant sur la durabilité de la supply chain pour les exploitants agricoles et les consommateurs. « Nous vivons dans un monde volatile, incertain, complexe et ambigu, dans un monde VUCA. Pour y faire face, vous devez avoir une vision, comprendre ce qui vous entoure, être clair quant à vos objectifs et être flexible, ce qui est également un point de départ pour simplifier la durabilité de la supply chain » a-t-il dit.
  • La table ronde « Simplifier le respect de la législation sur l’esclavage moderne» a examiné la récente Loi sur l’esclavage moderne britannique et a donné des conseils d’experts sur la façon de s’assurer que les entreprises respectaient les exigences en matière de signalement et ne se contentaient pas d’être en conformité. Kevin Hyland, Officier de l’Empire britannique et premier Commissaire britannique anti-esclavage indépendant du Royaume-Uni a encouragé les entreprises à faire le premier pas dans l’identification des risques majeurs et à travailler avec des organisations plus importantes pour partager les meilleures pratiques.
  • « L’impact social et la profitabilité sont les deux faces d’une même médaille » était la leçon à retenir de la table ronde quant à la simplification de l’impact social, en se penchant sur la façon dont les organisations peuvent quantifier, évaluer et améliorer leur impact sur la société.
  • Lors d’un exposé éclair rafraîchissant intitulé « La simplification sans merci ou l’échec » Thomas Kolster, fondateur de Goodvertising, a recommandé de pratiquer plus souvent l’adage du KISS : Keep It Simple, Stupid (ne complique pas, idiot). Il a conseillé aux entreprises de ne pas complexifier les messages de durabilité, mais de les garder simples, émouvants, visuels et amusants.
  • « Tout le monde prête attention aux supply chains durables : les consommateurs, les entreprises et la société civile. Les initiatives de durabilité doivent donc, par définition, impliquer de nombreuses parties prenantes, » a dit Arancha Gonzalez, directrice générale du Centre du commerce international, lors de son discours sur la simplification des initiatives à multiples parties prenantes.

Cette année, pour la première fois, le public en ligne a eu l’occasion de suivre en direct les entretiens avec une sélection d’intervenants. La liste complète des tables rondes et des entretiens est disponible sur la page YouTube de Sedex. Merci à tous les excellents intervenants, sponsors et personnes présentes lors des deux jours de cette grande conférence. Nous avons hâte de vous revoir l’an prochain !